L'AUBERGE SANGLANTE | Jeu sur CARREJEUX

Rechercher

Newsletter

Derniers avis

Offert par Aideaunet.com
head

L'AUBERGE SANGLANTE

Qui sortira vivant de cette auberge?

 

Le jeu de société L'AUBERGE SANGLANTE en bref :

  • 1 à 4 joueurs
  • 14 ans et plus
  • 60 minutes

Plus de détails


20,99 € TTC

CAR-72620

Disponibilité : Ce produit n'est plus en stock

Ajouter à ma liste

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

1831, dans un coin reculé de l’Ardèche, le petit village de Peyrebeille voit le passage de nombreux voyageurs. Une famille de paysans y est bien décidée à faire fortune et a mis au point un stratagème diabolique: investir dans une auberge pour détrousser ses clients ! 

Que leur plan se déroule comme prévu ou non, une chose est certaine : tous les clients n’en sortiront pas vivants.

Les joueurs incarnent les membres de cette famille dans laquelle c’est chacun pour soi ! En  fin de partie les comptes seront faits : le plus riche des aubergistes sera proclamé grand vainqueur !


Contenu de L'AUBERGE SANGLANTE :

78 cartes Client, 4 cartes Aide de jeu, 1 plateau de jeu Auberge, 1 carte Premier joueur, 30 tuiles Chèque de 10 francs (« 10F »), 32 jetons Clef (recto) / Service en chambre (verso), 4 jetons Clef blancs, 4 disques en bois à la couleur des joueurs, 1 règle du jeu.

DeTitreCommentaire
02/12/2016 Victorien F. Sang pour sang fun ! Il y a des petits plaisirs de la vie que nous avons tous, qui nous sont propres et qui sont bien retranscrits dans Amélie Poulain : des bruits, des odeurs, des sensations... Et bien pour moi la découverte d'un nouveau Pearl Games fait partie de ses sensations simples et si plaisantes !

Comme toujours on y retrouve une qualité d'édition impeccable avec une règle limpide, des cartes de bonne qualité et bien entendu des illustrations magnifiques. Je tiens à m'attarder sur ce point car je suis généralement assez peu sensible au flacon pourvu que l'ivresse soit au rendez-vous, mais ici la charte graphique colle parfaitement au thème et me permet de m'y fondre, ce que n'aurait pas retranscrit des illustrations plus classiques ou réalistes. J'adhère totalement aux illustrations bravo pour le parti pris !

Concernant le jeu il s'avère très simple à prendre en main, le deckbuilding est suffisamment original pour se démarquer de la concurrence, et la thématique est très présente. Le jeu se bonifie avec les parties en affinant les stratégies et nous n'y avons pas ressenti de la lassitude pour le moment au contraire (une dizaine de parties au moment de cet avis).

Il est assurément retord, sournois, et plus difficile qu'il n'y paraît tout en restant contenu en durée. Bref c'est très bon pour moi à tous les niveaux (léger bémol sur le plateau qui refuse de se tenir à plat).

Dans la gamme de l'éditeur il s'éloigne des "gros" jeux que sont Troyes ou Bruxelles, étant plus proche de ginkgopolis ou deus par sa durée et sa complexité, mais il ne déparait pas à côté de ses aînés et il me tarde d'en découvrir un autre :)
12/06/2016 Victorien F. Sanglant ! testé 2 parties à 2 joueurs pour le moment, j'ai trouvé ce jeu plutôt bien fait et efficace.
le nombre d'action (très) limité incite vraiment au calcul et à la prise de risque mesurée.

Les aubergistes honnêtes n'en sortiront certainement pas vainqueurs, mais les plus meurtriers dépenseront tout leur argent chez le fossoyeur.

Les illustrations sont magnifiques et très immersives, tout comme le jeu, ce qui donne des conversations un peu surréalistes autour de la table, du type "si je tue le mécanicien avec mon archevêque, je pourrai pas l'enterrer tout de suite, et il y aura les flics au prochain tour, donc je vais d'abord soudoyer 2 paysans pour faire le sale boulot..."

Cependant, je dois avouer qu'avec un gros paquet de cartes, la fin de partie a mis un peu longtemps à arriver. pour la deuxième partie nous avons privilégié la version "courte" qui de plus s'est avérée quasiment aussi "payante" (même ordre de grandeur dans l'argent gagné en fin de partie)

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.